introduction au GABA (acide gamma-aminobutyrique) et au baclofène

Publié le 3 Août 2011

La demi-vie plasmatique du baclofène est en moyenne de 3 à 4 heures.
Le baclofène, à l’origine commercialisé sous le nom de Liorésal®, est un dérivé de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA). 
L’acide γ-aminobutyrique ou en abrégé GABA, est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central
L’acide gamma-aminobutyrique ou GABA exerce ses effets par l’intermédiaire d’au moins trois types de récepteurs : le récepteur GABA-A, le plus connu, le récepteur GABA-B et le récepteur GABA-C. Les récepteurs GABA-A et C sont des récepteurs ionotropes alors que le récepteur GABA B est un récepteur métabotrope qui module l’ouverture des canaux potassiques grâce à des seconds messagers impliquant une protéine G

Rédigé par baclofene

Publié dans #Uncategorized

Repost 0
Commenter cet article